Billet de blog

LinkedIn Live : Les clés pour permettre à votre organisation de rester agile

Cornerstone Editors

Steve Goldberg, responsable en recherche et conseil en matière de HCM, et Jennifer Borun, directrice principale chargée des relations avec les analystes et de l’engagement stratégique, évoquent dans un échange sur LinkedIn Live les clés pour aider votre organisation à résoudre les problèmes futurs et réussir sur un marché en constante évolution.

Il suffit de consulter les dernières actualités (ou votre fil LinkedIn) pour voir que l'incertitude est de mise et que le marché est sujet à de nombreux changements et mutations économiques.

Selon Steve Goldberg, l’imprévisibilité et la volatilité sont des concepts relatifs, mais la pandémie a donné à ces termes une autre dimension, bien plus réelle, et fait passer l’incertitude à un tout autre niveau. Selon lui, ce niveau peut être décrit comme « une période de fluidité maximale ». Un terme compliqué ! Mais qu’est-ce que la « fluidité maximale » ? Prenons l'exemple des perturbations de la chaîne d’approvisionnement qui créent actuellement des problèmes dans le monde entier. Dans ce cas, l’imprévisibilité de la pandémie a incité les employés à rechercher davantage d’autonomie dans leur carrière, ce qui a entraîné une vague de démissions. Les gens cherchent aujourd'hui à remodeler leur parcours professionnel.

Steve Goldberg et Jennifer Borun s’accordent à dire que l’élément le plus important pour profiter de cette « fluidité maximale » est de faire en sorte que vos employés s'adaptent en continu aux besoins et aux attentes du marché, ce qui demande du travail. Les responsables RH, qui seront chargés d’aider les employés à évoluer, auront également besoin de soutien pour être aussi agiles que possible.

Sur quoi les organisations devraient-elles se concentrer pour s’assurer de pouvoir traverser efficacement tout changement imprévu dans le monde ?

Booster l’agilité organisationnelle. Steve Goldberg la définit comme « une fluidité maximale : être en avance sur les risques et les opportunités de l’entreprise au travers d'actions et de décisions optimales ». Sur le lieu de travail, il décrit l’outil qui génère une fluidité maximale comme un « HCM adaptatif ».

Qu’est-ce que le HCM (gestion du capital humain) adaptatif ?

Selon Steve Goldberg, le HCM adaptatif est la relation symbiotique dans laquelle les machines aident les humains à donner le meilleur d’eux-mêmes au travail. La technologie s’adapte ainsi aux actions de l’homme pour apporter une aide et un développement en cas de besoin. Elle reconnaît le changement et s’y adapte en incitant l’utilisateur à apprendre dans le contexte de sa situation actuelle. Pourquoi est-ce important ? Car cela permet à l’organisation d’être plus flexible et de former ses employés pour qu’ils puissent faire face au changement. Dans certains cas, elle atténue les risques liés au personnel et protège l’employé, voire le client.

Le mot « adaptatif » peut se rapporter à des systèmes qui s’adaptent facilement aux besoins d’un client, ainsi qu'à des « systèmes qui permettent à un client de s’adapter et de réagir facilement à un ensemble de circonstances (c.-à-d. aux risques et aux opportunités de l’entreprise).

Le HCM adaptatif, comme l’explique Steve Goldberg, consiste à « connaître les meilleures options ». Il utilise ensuite les échecs comme métaphore pour illustrer son propos : « Aux échecs, le meilleur coup possible à un moment donné est généralement connu du grand maître ou de ceux qui sont simplement bons aux échecs », ce qui n’est certainement pas le cas dans les affaires, les variables étant trop importantes et changeant trop vite. Cependant, comme le dit Steve Goldberg : « Je crois que le HCM adaptatif devrait permettre à votre organisation de choisir la meilleure option dans la plupart des cas, voire même tout le temps si vous exploitez les bonnes données, les bons processus et les bonnes technologies. »

Quelles sont les trois caractéristiques des organisations agiles ?

Steve et Jen vous donnent la recette pour faire en sorte que votre organisation reste agile :

Alignement : l’organisation peut aligner les besoins, les intérêts et les objectifs des employés sur ceux de l’organisation. Et surtout, l’alignement permet aux employés et à l’organisation de faire face au changement. Les priorités et les projets de l’entreprise changent, tout comme les priorités et les projets personnels.

Agilité de perception : répondre aux indices, signaux et déclencheurs aux niveaux macro et micro.

Technologies d’apprentissage : tout ce qui a trait au développement des employés et la capacité à associer des compétences à d’autres compétences, emplois et projets.

Ensemble, ils évoquent les différentes stratégies qui s'offrent à vous pour préparer vos collaborateurs aux défis de demain. Retrouvez la session enregistrée :

Ressources similaires

Vous souhaitez continuer à apprendre ? Découvrez nos produits, les témoignages de nos clients et les actualités du secteur.

Le LMS, clé digitale du Future of Work

Billet de blog

Le LMS, clé digitale du Future of Work

Les deux années qui viennent de s’écouler nous ont fait faire, collectivement, un bond en avant vers « l’avenir du travail ». Ce Future of Work que l’on pressentait déjà avant la crise s’est rapproché de nous suffisamment pour que l’on puisse en distinguer les contours et les détails, anticiper les questions qu’il nous posera et expérimenter, déjà, les situations qu’il nous prépare. Parmi les tendances qui se dessinent, il y a l’omniprésence des situations d’apprentissage. L’entreprise de demain sera un lieu où la formation se déploie en permanence par de multiples canaux. Dans ce monde apprenant, l’organisation du digital learning via le LMS n’est pas une option : c’est un prérequis.

Planifiez un entretien personnalisé

Discutez avec un expert Cornerstone pour savoir comment nous pouvons répondre aux besoins spécifiques de votre organisation en matière de gestion du personnel.