Vidéo

La Magie de la cohésion d'équipe : le secret de la réussite

Nonprofit page hero

96% des employés citent l’expérience employé comme levier clé du succès des RH à l’avenir, selon l’étude des tendances RH pour 2023.

Favoriser la cohésion d’équipe, oeuvrer à renforcer l’harmonie dans la relation aux collaborateurs et l’engagement des collaborateurs au sein des entreprises peut être le travail de toute une vie.

C’est ce que nous donne à comprendre Mélanie Levy-Thiébaut, Cheffe d’orchestre depuis plus de 30 ans, elle excelle dans l’art de la cohésion d’équipe.

Conférencière sur les problématiques de management des entreprises, la virtuose de l’harmonie musicale nous a livré son retour d’expérience sur sa façon de “manager” son orchestre et sa vision du management lors du Cornerstone Connect Live (session de Paris, novembre 2022). Elle raconte son métier et ses contraintes de management en matière de cohésion d’équipe, faisant un joli parallèle avec le monde de l’entreprise.

Dans un contexte de désengagement des collaborateurs, comment mettre en musique son équipe ?

Cohésion d’équipe : la cheffe d’orchestre dans la peau d’un manager

Qui est Mélanie Levy-Thiébaut orchestre de la cohésion d’équipe ?

Mélanie Levy-Thiébaut ne manque pas d’ambition : à 6 ans, elle décide de devenir cheffe d’orchestre. Elle commence ses études à Casablanca, où elle est née, puis rentre au CNSM de Paris. Elle passe plusieurs concours, est confrontée très jeune à de grandes productions musicales, est très médiatisée. Par son parcours de cheffe d’orchestre virtuose de la bonne cohésion d’équipe, elle attire de nombreux pays, où elle est une invitée phare en la matière.

Un orchestre est composé d’une multitude de virtuoses de la musique (cordes, bois, cuivres, percussions…). Pour la cheffe d’orchestre, son rôle consiste à se “mouvoir comme un caméléon” pour pouvoir parler à chaque groupe – artistique, mais aussi technique et administratif.

L’objectif : favoriser la cohésion d’équipe. Car sans elle, impossible de vendre. Et ici, il s’agit de vendre de l’émotion. Si Mélanie Levy-Thiébaut n’a aucun doute sur la performance technique de son orchestre (son entreprise à elle), si elle n’a aucun doute sur leurs hard skills, c’est quand même l’émotion qu’il faut vendre. Et pour que l’orchestre (l’entreprise) parvienne à atteindre ces objectifs de vente, il faut réussir à mettre en musique ses collaborateurs dans tous les sens du terme.

L’enjeu de la cohésion d’équipe ?

Favoriser l’osmose entre des équipes très hétérogènes

Si tous les talents sont performants mais que les contrebasses ne sont pas en osmose, la prestation ne sera pas réussie. Si l’ensemble du corps musical n’est pas aligné, la musique ne sera pas bien jouée. Et même si la musique est bien jouée, l’enjeu n’est pas là puisque la plus-value réside dans l’émotion vendue au public. La cohésion d’équipe est donc bel et bien au cœur de la performance globale d’un orchestre, mais c’est aussi le cas pour les entreprises où tous les membres d’un même équipe sont partie prenante de la réussite d’un objectif.

Les collaborateurs d’une entreprise forment un groupe hétérogène. Chacun ayant ses problématiques personnelles. Alors quand l’un des collaborateurs souffre, c’est tout le “corps” de travail qui est impacté, et la cohésion d’équipe mise à mal. Si l’un des talents est “mal luné”, cela se ressentira. Car cela aura un effet direct ou indirect sur les autres collaborateurs qui, eux aussi, seront impactés négativement. De même, lorsqu’il y a une ambiance de travail toxique, la performance des talents et la cohésion d’équipe ne sont évidemment pas au rendez-vous. La cheffe d’orchestre, en qualité de manager, a donc un rôle très important : elle doit s’assurer que tout aille pour le mieux. En ce sens, elle a un rôle lié au care.

C’est ainsi que la cheffe d’orchestre explique : “Il faut voir comment va le hautbois. S’il est mal luné, il met tout le monde en tension. On perd les autres membres de l’équipe”, d’autant plus que ces hautbois jouent un rôle fondamental dans le rendu de la beauté de la musique.

Repenser sa façon de manager pour une vraie cohésion d’équipe

Travailler sur soi puis lâcher prise en faisant confiance à l’autre

Bien manager une entreprise implique de savoir se remettre en question, de questionner sa vision du management, l’esprit qu’on lui donne, les valeurs qu’on souhaite attribuer à ce rôle déterminant au sein d’une entreprise. Les managers doivent notamment redéfinir leur mode de communication avec les salariés pour une meilleure cohésion d’équipe qui va de pair avec le sentiment d’appartenance et de bonnes relations de travail.

Pour la cheffe d’orchestre, il ne s’agit pas de plaire ou ne pas plaire à nos collaborateurs. Pour favoriser la cohésion d’équipe, il s’agit de faire confiance et d’obtenir aussi leur confiance à eux, leur engagement. La virtuose ne manque pas d’exemples à ce sujet.

Au public, elle livre une histoire riche de sens : lors d’un concert, la “manager” reçoit le plus beaux des cadeaux d’un de ses virtuoses : la reconnaissance du collaborateur. “Vous aviez l’air de savoir ce que vous vouliez, ça m’a permis d’aller vers des couleurs que je n’avais pas vu, et j’avais envie de vous faire plaisir.”, lui dit-il. A travers la communication non-verbale (son énergie, la confiance qu’elle plaçait en l’autre), la leader d’orchestre a mis son talent en confiance, ce qui a permis à cette personne de prendre des risques en prenant un chemin inexploré. Pour elle, c’est le plus beau cadeau que l’on puisse faire, car derrière cette prise de risque, cette proposition artistique, il y a un engagement collaborateur. La cohésion d’équipe est au rendez-vous via ce lâcher prise, cette confiance et cette liberté accordées à l’autre dans la communication. Le leadership de Mélanie Levy-Thiébaut passe par là, et cela semble accroître la motivation du groupe, des talents, des “collaborateurs”.

De même, la cheffe d’orchestre considère que le leadership passe aussi par la qualité de l’écoute de l’autre. Au lieu de “casser quelqu’un dans son égo, il faut être dans l’humour”. Il s’agit de s’abandonner à l’autre pour favoriser son engagement. Si la vision du management de la leader d’orchestre peut paraître spirituelle, elle est surtout empreinte de psychologie, de valeurs et de qualités humaines pour une meilleure cohésion d’équipe.

“Le management est une attitude personnelle pour le collectif”

Si en tant que cheffe d’orchestre, Mélanie Levy-Thiébaut sent que ce n’est pas le moment d’aller parler à un de ses talents, elle ne le fera pas, même si cela implique de perdre du temps en répétition et que cela peut être frustrant. Au final, c’est plutôt du temps gagné, selon elle, quand la personne est à même d’échanger. Car à ce moment-là, selon Mélanie, cette personne va “vous rendre au centuple” ce que vous avez lui demandé, car le collaborateur a compris que vous aviez saisi qu’il ne fallait pas lui parler quand ce n’était pas le moment et l’a ressenti. La cohésion d’équipe, ça passe aussi par là : une certaine subtilité dans le ressenti, une certaine finesse dans l’intelligence émotionnelle, liée à l’empathie. Mélanie Levy-Thiébaut nous éclaire donc beaucoup sur les soft skills du manager.

“On le voit, dans la manière de jouer, que quelqu’un ne va pas bien”, insiste la leader d’orchestre. Il faut donc transformer l’analyse que l’on fait de l’œuvre afin de venir “colmater” et faire en sorte que le collaborateur se sente mieux et, intuitivement, protégé.

Un management positif est une posture personnelle très psychologique à adopter en faveur de ses talents, de leur motivation, de leur cohésion d’équipe, de leur appartenance à une équipe et au service de la pérennité de l’entreprise comme à celle des œuvres musicales…

Article original sur MyRHline

Ressources similaires

Vous souhaitez continuer à apprendre ? Découvrez nos produits, les témoignages de nos clients et les actualités du secteur.

RH et écologie : quand les stratégies de développement durable influencent les ressources humaines

Billet de blog

RH et écologie : quand les stratégies de développement durable influencent les ressources humaines

Le rôle et les responsabilités du secteur des RH évoluent en permanence, et pas seulement en raison de l’inévitable transformation numérique. Ces dernières années, on assiste à une importante prise de conscience des enjeux environnementaux, en particulier chez les jeunes générations, intransigeantes sur leurs idéaux et leurs principes.

Planifiez un entretien personnalisé

Discutez avec un expert Cornerstone pour savoir comment nous pouvons répondre aux besoins spécifiques de votre organisation en matière de gestion du personnel.

© Cornerstone 2024
Mentions légales